Rising Stars : Bears in Hazenmore

28 août 2018

Les Bears In Hazenmore sont fous. Ils nous ont envoyé trois chansons en même temps. C'est risqué. Surtout quand on sait à quel point on est sélectifs sur Music For Your Heart, et que l'on refuse beaucoup de monde tous les jours. Mais notre concept des émotions doit être respecté à tout prix. Et ils ont eu raison. Car on a adoré les trois titres, et on a été incapables de choisir un préféré, alors on a validé les trois. Avec ce groupe Canadien, venu de la région du Saskatchewan et formé en 2014, c'est au genre musical Post-Rock que l'on se frotte. Assez méconnu en France, et c'est dommage, c'est un genre musical qui se distingue souvent par des morceaux instrumentaux, et qui nous emmène sur une autre planète. En règle général, l'absence de parole fait que la musique se suffit à elle-même, tant elle est puissante en émotions. Avec ce groupe, on s'offre une petite entorse au concept, car il y a des paroles sur leurs morceaux. Mais après tout, qui l'interdit? Personne. Alors ça tombe bien.

On commence par "Winter Air", qui figure sur leur premier EP sorti en 2014.

Le morceau est une montée continue en émotions, jusqu'à un final époustouflant, incluant même des cuivres. Le groupe nous plonge là dans un univers unique. Du rock et des cuivres. C'est rare, mais on adore. Surtout quand c'est si bien fait. Gros avantage de ce titre : le refrain, très entêtant, que vous n'oublierez pas de sitôt.

On poursuit avec "In Your Head", extrait de leur dernier EP "Atlas". 

Et là, ça devient vraiment intéressant, car on suit l'évolution musicale du groupe au fil des années. Pas de montée progressive en émotion cette fois, mais une chanson bien structurée, aux allures un peu plus pop, mais avec une mélodie toujours aussi accrocheuse. La qualité reste au rendez-vous.

On termine avec "The Coming Storm", lui aussi extrait du dernier EP.

Vu le titre de la chanson, c'est assez anecdotique d'écrire un article dessus alors que notre département est en alerte pour les orages et qu'ils arrivent bientôt. Voila, le côté "je raconte ma vie", c'est fait! Plus sérieusement, ce dernier morceau est une bonne surprise. Après un première partie assez calme, le titre se révèle à l'arrivée de la batterie, combinée à celle des cuivres. La chanson parle de l'anxiété, et de comment elle influence le cours de notre vie. Le final, renforcé en cuivres, est une merveille. Il faut dire que le groupe a aussi un gros avantage : la voix de Brady Frank qui est très à l'aise dans toute les tonalités et nous offres de beaux moments de voltige vocale.